Retard important sur la relation Paris / Clermont le 24 février 2021

 

Ce qui s'est passé :

Suite à la collision avec des sangliers aux alentours de Saincaize, la circulation des trains a été perturbée sur la ligne Clermont - Paris mercredi 24 février en fin de journée.

Le train Intercités N°5979 parti de Bercy à 17h57 a heurté deux sangliers entre les gares de Nevers et Saincaize. Les dégâts causés par ce choc ont immobilisé le train en gare de Saincaize durant 2h20, le temps que les équipes techniques fassent l’inspection et terminent leur intervention (découpe du chasse pierre de la locomotive).

Des travaux programmés sur la ligne ne permettant plus le passage du train N°5979, le Centre de Supervision Intercités a alors décidé de limiter le train  en gare de Moulins, et a organisé la poursuite du voyage avec 3 cars pour les 140 clients à bord.

Les clients sont arrivés à destination avec plus de 4h de retard.

Un avitaillement en coffrets repas et en masques a été réalisé pour la totalité des clients en gare de Moulins.

 

Le train Intercités N°5990 parti de Clermont Ferrand à 19h29 a été retenu en gare de Moulins durant 1h30, le temps que les équipes techniques vérifient l’absence d’animaux sauvages sur la voie. Malgré ces précautions, il a heurté à son tour un animal, sans conséquences importantes sur le matériel. Le temps de procéder à ces vérifications techniques afin de confirmer que le train peut circuler en toute sécurité, le train N°5990 a repris 1h20 de retard sur cet incident.

Les 130 clients à bord ont reçu un coffret repas et des masques en gare de Nevers.​

Il est arrivé à Paris, gare de Lyon avec un retard final de 2h53

La SNCF a décidé d’ appliquer les mesures de remboursement pour l’ensemble des voyageurs, dans le cadre de la garantie G30.

SNCF réalise aussi de la prévention pour lutter contre les heurts d’animaux sauvages qui peuvent provoquer d’importants retards de nos trains. Sur le secteur de Paris Sud-Est, un régulateur faune SNCF intervient sur le terrain pour faire de la prévention des collisions en intervenant sur signalement. SNCF Réseau  mène des actions pour contrôler l'état des clôtures le long des voies et les remettre en état immédiatement , des caméras thermiques sont installées sur les secteurs habituels des animaux pour alerter de leur présence. Intercités a engagé l’équipement des locomotives BB26000 avec des « pare-chocs » pour protéger les robinets de frein situés sur les faces des locomotives. En cas de choc, la destruction de ces robinets peut conduire à une immobilisation longue en ligne et donc d’importants retards.